Chroniques de l'ordinaire

Charleville-Mézières est souvent présentée par les institutionnels du tourisme comme "la ville de naissance de Rimbaud" comme si cet évènement pouvait à lui seul recouvrir la ville de strass et de paillettes alors même que le poète n'a eu de cesse au cours de sa vie de vouloir la quitter. Je cherche l'ordinaire dans les interstices de cette ville fusionnée avec plusieurs villages alentours en 1966. Cette situation confère à Charleville-Mézières une diversité d'ambiances architecturales qui n'a toutefois pas échappé à la prolifération de zones pavillonnaires résidentielles.