Paysages du vent

Ce projet est né d'une rencontre avec les chroniques poétiques de Christophe Mahy. A partir du texte, le projet photographique a consisté à traiter de l’aspect éphémère de nos états d’âmes. Il établit un lien entre les paysages, la méditation et les vagabondages de notre esprit.

 

« Là-bas, il faut se taire. Laisser passer en soi la grisaille brouillée du temps suspendu et les horizons redevenus lumineux. » Christophe Mahy.